jeudi

LA NUIT TOMBE


1) "Comment comprendre une oeuvre à partir de sa reproduction?"





Nuit étoilée sur le Rhône 1888

Le ciel nocturne fascine depuis toujours le peintre, passionné d'astronomie et d'astrologie, qui se demande : " Mais quand donc ferai-je le ciel étoilé, ce tableau qui, toujours, me préoccupe ? " Van Gogh y parvient en septembre 1888, en peignant la nuit sous un bec de gaz. Vision hallucinatoire ou réaliste ? Quoi qu'il en soit, le lendemain, il écrit à son frère Théo : " Le ciel est bleu-vert, l'eau est bleu de roi, les terrains sont mauves. La ville est bleue et violette, le gaz est jaune et des reflets or roux descendent jusqu'au bronze vert. Sur le champ vert du ciel, la Grande Ourse a un scintillement vert et rose dont la pâleur discrète contraste avec l'or brutal du gaz. Deux figurines colorées d'amoureux à l'avant-plan. " Fourmillant de corps stellaires, le ciel calme d'un bleu de cobalt qui se reflète dans les eaux sombres du fleuve semble palpiter. Un réseau d'étoiles domine la composition de ce chef-d'œuvre, illustration d'une rêverie. 


Document graphique mis à votre disposition.
(Ombre d'un objet, d'un corps...)
 


Christian BOLTANSKI "Ombres"1986


Verbalisation:




3) Analyse. (FICHE)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire