vendredi

LE FANTASTIQUE

Incitation : « Rêve ou cauchemar. »

 

En rupture avec les siècles classiques ayant pour valeurs la logique, la clarté, la raison , les romantiques explorent les forces de la nuit et de l'imaginaire : rêveries, fantastique, hallucinations, folie.

L'homme est brumeux, le monde est noir, le ciel est sombre ; 
Les formes de la nuit vont et viennent dans l'ombre ; 
Et nous, pâles, nous contemplons. 
Nous contemplons l'obscur, l'inconnu, l'invisible. 
Nous sondons le réel, l'idéal, le possible, 
L'être, spectre toujours présent. 
Nous regardons trembler l'ombre indéterminée. 
Nous sommes accoudés sur notre destinée, 
L'œil fixe et l'esprit frémissant. 
Nous épions des bruits dans ces vides funèbres ; 
Nous écoutons le souffle, errant dans les ténèbres, 
Dont frissonne l'obscurité...

Victor Hugo. – Les Contemplations – 1856

Réaliser : « Rêve ou cauchemar. »

Demande : "Utiliser les matèriaux que vous juger adapté pour crèer une ou des images en relation avec le texte de Victor HUGO."

Technique libre

 

 SOCLE COMMUN  :

Avoir des repères historiques  

L’enseignement d’arts plastiques permettra d’étudier quelques œuvres emblématiques de l’histoire des arts et de les situer dans leur chronologie. La possibilité de percevoir la valeur significative des œuvres retenues est notamment liée au travail de contextualisation historique.


Avoir des repères en histoire des arts et pratiquer les arts   

Pratiquer diverses formes d’expression à visée artistique 

Saisir les enjeux des dispositifs de présentation, diffusion et perception des images, citer des œuvres qui questionnent le rapport des images à la réalité, situer les images dans leur réalité temporelle, géographique, sociologique au regard de repères culturels communs

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire